Passer aux informations produits
1 de 5

Com certificado de autenticidade e garantia

Signature du maréchal Rondon (1910)

Signature du maréchal Rondon (1910)

Prix habituel R$ 4.500,00 BRL
Prix habituel Prix soldé R$ 4.500,00 BRL
Vente Épuisé
Frais d'expédition calculés à l'étape de paiement.

En 1910, le maréchal Rondon signe l'acte fondateur du premier organisme créé pour protéger les Indiens du Brésil.

  • Document dactylographié du Conseil national pour la protection des Indiens, signé par le maréchal Rondon.
  • Trois pages.
  • 22 cm x 33,5 cm.
  • En portugais.
  • Aucune information de localisation, ~ 1910.
  • Bon état, hormis un petit trou au bout de la signature de Rondon, sans dommage sur l'écriture.
  • Pièce unique.

Trois pages établissent le fonctionnement du Conseil national pour la protection des indiens et sont signées par le maréchal Rondon lui-même, son premier directeur. Le CNPI a été le premier organisme gouvernemental brésilien, avec le Service de protection des Indiens (SPI), spécifiquement dédié à la politique indigène. Ils ont été créés en 1910 dans le but de protéger les peuples indigènes contre les abus et l'exploitation, et de promouvoir la pacification et l'intégration de ces peuples dans la société brésilienne, en évitant les conflits violents. Le Conseil a travaillé sur plusieurs fronts, notamment la démarcation des terres autochtones, la santé et l'éducation, en cherchant à garantir le respect des droits autochtones.

Rondon (1865-1958), un officier de l'armée brésilienne d'origine indigène, a exploré le Mato Grosso et le bassin occidental de l'Amazonie. Il s'est fait connaître pour sa philosophie de respect et de pacifisme envers les peuples indigènes, résumée dans sa devise « Meurs s'il le faut, ne tue jamais ». Il fut le premier directeur du Service de protection des Indiens et encouragea la création du parc national du Xingu. L'État brésilien de Rondônia a été nommé en son honneur.

Le travail de Rondon et du CNPI était pionnier à l’époque, étant donné que la politique autochtone antérieure était souvent caractérisée par la confrontation et l’exploitation des peuples autochtones. Les actions et la philosophie de Rondon ont influencé de manière significative les politiques autochtones ultérieures au Brésil, même si le traitement des peuples autochtones dans le pays est resté une question complexe et difficile tout au long des XXe et XXIe siècles.

Ce document appartenait à Roquette Pinto, qui faisait partie de la Mission Rondon et rédigea un ouvrage sur la médecine chez les indigènes d'Amérique. C'est l'un des premiers documents qui démontre l'intérêt du gouvernement brésilien pour les Indiens, la politique indigène devenant la responsabilité de l'État brésilien et non plus des institutions religieuses, comme c'était le cas depuis la période coloniale.

La signature large et énergique du général Rondon, "Cândido Marechal Rondon", bien conscient de l'importance de la forêt amazonienne et de ses populations indigènes et déterminé à les protéger, est également impressionnante. Il est considéré comme l’un des principaux héros et patriotes brésiliens.

En fin de compte, un document unique, historique, important et extrêmement actuel.


Afficher tous les détails

Formulaire de contact