Passer aux informations produits
1 de 4

Com certificado de autenticidade e garantia

Lettre manuscrite de Dom Pedro II à un scientifique français (1880)

Lettre manuscrite de Dom Pedro II à un scientifique français (1880)

Prix habituel R$ 0,00 BRL
Prix habituel Prix soldé R$ 0,00 BRL
Vente Épuisé
Frais d'expédition calculés à l'étape de paiement.

> Cet article n'est plus au catalogue, voir les documents disponibles ici <

En 1880, l'empereur Dom Pedro II écrit à un intellectuel français pour commenter l'actualité scientifique.

  • Lettre manuscrite de Dom Pedro II au Général Arthur Jules Morin.
  • Trois pages.
  • En français.
  • 13 cm x 20 cm.
  • Petrópolis, 2 février 1880.
  • Condition excellente.
  • Pièce unique.

Extrait

(...) Je ne sais pas pourquoi les chimistes s'aigrent parfois dans leurs discussions sur la théorie scientifique, dont les résultats ne devraient pas être révélés avant des faits bien établis. Muniez renforce même les arguments contre l’atomicité dans son dernier livre, que j’ai déjà étudié, mais sur lequel je n’écrirai pas, n’osant le faire qu’après mûre réflexion. L'annuaire du Bureau des Longitudes de cette année devrait être très intéressant en raison des notes (...).

Je suis heureux de reconnaître que (?) et Muniez, dont je garde de merveilleux souvenirs, continuent de rendre de grands services à l'agriculture par leur travail. Les recherches sur (?) me semblent d'une ampleur immense. La note de Van Thiegem, le plus jeune universitaire, m'a aussi beaucoup intéressé. Il s'inscrit dans la lignée de Brongniart en nous faisant reconnaître les mêmes phénomènes de la vie végétale à l'époque actuelle et antédiluvienne. Le choix de Périer a bien servi pour ses travaux géodésiques, qui m'ont enthousiasmé.

La vie que je mène ici est vraiment paisible. J’aime avoir plus de temps, ce qui me donne aussi envie d’en apprendre davantage sur ce qui se fait pour faire progresser les sciences. Bientôt, je commencerai l'étude du deuxième volume de l'œuvre magistrale de Daubrée (...).

J'aime beaucoup les applications de la géométrie qui aident à la précision et à la compréhension (...).

Très intéressé par la science et la technologie depuis son enfance, Dom Pedro II a étudié tout au long de sa vie les langues, l'astronomie, la géologie, l'archéologie et plusieurs autres disciplines. Par des lectures, des observations, des voyages et des rencontres, il acquiert progressivement de réelles connaissances dans ces domaines de recherche malgré le peu de temps qui lui reste pour ses responsabilités politiques et administratives d'empereur du Brésil.

Souvent accusé d'être indifférent aux problèmes sociaux et politiques du pays, ce qui a amené les journaux brésiliens à le représenter fréquemment avec un télescope à la main, une référence claire à son intérêt pour l'astronomie, Dom Pedro a été très apprécié par le monde universitaire, les lettrés et les scientifiques. , pour son amour et son dévouement à l'art et à la science. L'Institut historique et géographique du Brésil (IHGB), par exemple, a reçu le soutien de l'empereur depuis sa fondation en 1838, qui a participé à des centaines de réunions et financé personnellement plusieurs projets de recherche.

Exilé en France au cours des deux dernières années de sa vie après la proclamation de la République, l'Empereur déchu se consacre presque exclusivement à ses lectures, ses recherches et ses amitiés scientifiques.

Dans les années 1880, le Brésil continue de prospérer, de se développer, y compris socialement avec par exemple le premier mouvement pour les droits des femmes. Cependant, les lettres que Pierre II écrivit à cette époque tendent à montrer un homme fatigué et quelque peu pessimiste. Même s’il a pris au sérieux ses responsabilités de chef de l’État, il a dirigé sans grand enthousiasme.

Écrite précisément en 1880, cette lettre - dans un français parfait - montre toute la curiosité et la connaissance scientifique de Dom Pedro. L'Empereur commente et donne son avis, avec une grande humilité, sur certaines recherches actuelles (astronomie, agriculture, botanique, géologie), sur quelques grands noms de l'époque (Brongniart, Van Thiegem, Périer, etc.) et sur la science en général ( chimie, géométrie). Enfin, cette phrase est particulièrement intéressante :

La vie que je mène ici est vraiment paisible. J’aime avoir plus de temps, ce qui me donne aussi envie d’en apprendre davantage sur ce qui se fait pour faire progresser les sciences.

La lettre est particulièrement belle, avec du papier et de l'encre en excellent état. Il convient également de noter l'écriture élégante de l'empereur, qui signait "D. Pedro d'Alcantara", une habitude qu'il avait avec ses correspondants étrangers. Probablement l'une des plus belles lettres « scientifiques » de Dom Pedro II que nous ayons jamais vues.

Afficher tous les détails