Passer aux informations produits
1 de 3

Com certificado de autenticidade e garantia

Grand portrait dédicacé de la princesse Isabelle, du comte d'Eu et de leurs enfants (1884)

Grand portrait dédicacé de la princesse Isabelle, du comte d'Eu et de leurs enfants (1884)

Prix habituel R$ 7.000,00 BRL
Prix habituel Prix soldé R$ 7.000,00 BRL
Vente Épuisé
Frais d'expédition calculés à l'étape de paiement.

En 1884, la princesse Isabelle et le comte d'Eu écrivent une dédicace sur un grand portrait.

  • Portrait d'époque de la Princesse Isabelle , du Comte d'Eu et de leurs trois fils. Dédicace en portugais de la main du Condé d'Eu, signature des deux, à Leonidia Vieira Braga Ribas.
  • Brésil, 1884 ou 1885.
  • 20 cm x 27 cm.
  • Excellent état, légère marque d'un cadre ancien sur la tranche (5 mm), qui ne nuit pas à la dédicace et à la photographie.
  • Pièce unique.

Donna Leonidia Vieira Braga Ribas
Souvenir très affectueux
Gaston d'Orléans et Condé d'Eu
Isabelle Comtesse d'Eu

De retour d'Europe en décembre 1881, le couple impérial se consacre à l'éducation de ses enfants jusqu'en novembre 1884, date à laquelle ils partent en visite dans les Provinces du Sud et reviennent à la Cour en mars 1885. C'est à cette époque que ce portrait de la Princesse est publié. créé Isabelle , Condé d'Eu et ses trois fils : Pedro de Alcântara, prince de Grão-Pará, Luís Maria Felipe do Brasil et Antônio Gastão.

Tout est élégant, délicat et intéressant dans ce portrait.

Il s'agit d'abord d'un portrait grand format, 27 cm x 20 cm, en excellent état, réalisé par Alberto Henschel, souvent sollicité pour photographier la famille royale. Il fut l'un des photographes les plus importants - et pionniers de la photographie au Brésil - ayant travaillé dans le pays dans la seconde moitié du XIXe siècle.

Deuxièmement, l'attitude de la princesse Isabel envers ses enfants, en particulier Antônio Gastão, le plus jeune, attire l'attention. On sent le profond amour maternel de la Princesse qui contraste avec la modestie militaire du Prince.

Quoi qu'il en soit, même si l'on ne sait toujours pas qui était le destinataire, la rédaction de la dédicace et les deux signatures, du Prince et de la Princesse, sont parfaites. Les dédicaces et les lettres du couple étaient plus fréquentes lors de leur exil en France, mais les documents autographes d'avant 1889 sont beaucoup plus rares, recherchés et donc précieux.

Afficher tous les détails

Formulaire de contact