Passer aux informations produits
1 de 4

Com certificado de autenticidade e garantia

Note manuscrite de la princesse Isabel (1907)

Note manuscrite de la princesse Isabel (1907)

Prix habituel R$ 0,00 BRL
Prix habituel Prix soldé R$ 0,00 BRL
Vente Épuisé
Frais d'expédition calculés à l'étape de paiement.

> Cet article n'est plus au catalogue, voir les documents disponibles ici <

En 1907, la princesse Elizabeth remercie la générosité de Paul Darblay, un homme d'affaires français bien connu.

  • Note manuscrite de la princesse Elizabeth à Paul Darblay.
  • Une page, avec l'enveloppe originale sans le timbre.
  • En français.
  • 13 cm x 10,3 cm.
  • France, 11 mars 1907.
  • Condition excellente.
  • Pièce unique.

Cher Monsieur Darblay,

Je suis touchée et reconnaissante de votre générosité envers ma bien-aimée Boulogne.
Mon départ pour Eu m'a arrêté.

C'est très affectueux.

Isabelle Comtesse d'Eu.

La princesse impériale du Brésil (1846 - 1921), mieux connue sous le nom de princesse Isabelle, est la fille de l'empereur Dom Pedro II. Femme libérale ouverte sur le monde, elle signe en 1871 la loi « Ventre Libre » qui donne la liberté aux enfants d'esclaves et, en 1888, la loi Áurea qui abolit l'esclavage au Brésil. Les deux décisions ont suscité une vive opposition parmi les producteurs de café et de sucre. Le Brésil a été le dernier pays occidental à abolir l’esclavage, qui a duré trois siècles et a exploité 12 millions d’Africains noirs. À partir de 1889, la princesse Isabelle s'exile en France, où elle passe le reste de sa vie avec sa famille.

La famille Darblay est une puissante famille industrielle du XIXème siècle qui a fait fortune dans la meunerie et la papeterie. Elle faisait partie de ce qu'on appelait les « deux cents familles », c'est-à-dire les actionnaires de la Banque de France. Les fondateurs de la fortune familiale sont les frères Auguste-Rodolphe Darblay et Ayme-Stanislas Darblay, qui ont acquis et exploité avec beaucoup de succès des moulins et, plus tard, une papeterie développée par Paul Darblay, récipiendaire de cette note.

Le comte d'Eu possédait le château d'Eu en Normandie, mais lui et la princesse Isabelle achetèrent un manoir à Boulogne-sur-Seine avec la vente de leurs actifs au Brésil. Là, dans un quartier noble de la périphérie parisienne, ils recevaient d'illustres Brésiliens venus leur rendre visite. On ne connaît pas l'apport de Paul Darblay dans "cher Boulogne".

En plus d'être entièrement manuscrit par la princesse Isabelle, et en parfait état, il traite de la vie personnelle, en France, de l'illustre fille de l'empereur Dom Pedro II. Quoi qu'il en soit, la grosse signature est particulièrement belle.

Afficher tous les détails

Formulaire de contact